Posts Ă  l'affiche

🍂 Saveurs d’automne 🍂 - La diversité des produits du marché de gros


Les légumes d’été comme les courgettes, aubergines, tomates, concombres, … sont encore présents pour quelques semaines, mais ce sont bien les légumes d’automne qui colorent le marché de gros en ce début de mois d’octobre. Plusieurs produits locaux peuvent être mis en avant dans vos magasins pour répondre aux attentes de consommateurs avertis, qui souhaitent consommer des légumes de saison.


# Côté fruits

On retrouve les produits de « grande consommation » comme les poires et les pommes, mais aussi des produits qui sont recherchés localement comme les coings et les châtaignes. Le raisin et la figue se terminent mais il est encore temps d’en profiter. Pour le kiwi, il faudra attendre mi à fin novembre.




ZOOM SUR LA FIGUE : Figues de la variété Bourjassotte noire.



Dans les Pyrénées-Orientales de plus en plus d’agriculteurs se consacrent à la figue et le département est ainsi devenu le deuxième producteur de figue au niveau national, même si il est encore «loin» derrière le Var. Elles représentent une diversification dans des exploitations majoritairementspécialisées dans d’autres cultures.90 % de la production est de la figue violette produite de mi-août à mi-novembre, de variété« Bourjassotte noire ». Les figues sont produites par une soixantaine de producteurs, sur plus de 60 ha cumulés.

Une dizaine de producteurs de figues apportent leur production sur le marché de gros.


Composition et bienfaits : (Sources : Aprifel)

  • Les acides phĂ©noliques (en particulier l’acide gallique et l’acide chlorogĂ©nique) et les flavonoĂŻdes (en particulier la rutine, la quercĂ©tine-3-O-rutinoside et l’épicatĂ©chine) sont les principaux types de composĂ©s phytochimiques trouvĂ©s dans les figues fraĂ®ches. Leurs niveaux sont fortement influencĂ©s par divers facteurs tels que la couleur, la partie et la maturitĂ© du fruit (Arvaniti, 2019).

  • Contenant des teneurs notables en mĂ©tabolites bioactifs tels que les flavonoĂŻdes, les acides phĂ©noliques, les tanins, les alcaloĂŻdes, les glycosides, les coumarines, les triterpĂ©noĂŻdes et les stĂ©rols, les espèces du genre Ficus prĂ©senteraient des propriĂ©tĂ©s antidiabĂ©tiques. En effet, ses composĂ©s bioactifs stimuleraient la sĂ©crĂ©tion d’insuline et, par la suite, rĂ©duiraient la glycĂ©mie (Deepa, 2018).

  • La capacitĂ© antioxydante des figues est fortement corrĂ©lĂ©e Ă  leur quantitĂ© de composĂ©s phĂ©noliques. Cela leur confère des propriĂ©tĂ©s bĂ©nĂ©fiques pour la santĂ©, notamment des activitĂ©s antifongiques, anti-helminthiques et anti-carcinogènes (Arvaniti, 2019).

  • Les figues auraient Ă©galement des effets antiprolifĂ©ratifs importants sur les cellules cancĂ©reuses colorectales et induiraient leur apoptose (Soltana, 2019).



# Côté Légumes

Les légumes « ratatouille » se terminent mais sont encore produits jusqu’aux premiers grands froids, et sont encore très demandés par les consommateurs : courgettes, aubergines, poivrons, concombres, tomates. Les nouveaux venus sont les choux (brocoli, romanesco, chou fleur, vert, …), le fenouil, le céleri, la blette, les épinards, la roquette, les courges, les pommes de terre d’altitude, …


ZOOM SUR LES COURGES :


Les « emblématiques » de l’automne sont certainement les courges, en termes de consommation mais aussi de visuel et décoration associés à la saison. Les courges, potirons et butternuts appartiennent à la famille des cucurbitacées et au genre Cucurbita. Le genre Cucurbita regroupe de nombreuses espèces (Cucurbita moschata, Cucurbita maxima, Cucurbita pepo...) de fruits aux formes et saveurs variées.

En haut : potimarron, à gauche butternut, à droite pâtisson Elles sont présentent principalement chez les maraîchers diversifiés qui produisent et commercialisent localement une grande variété de produits. Les surfaces ont toutefois pris de l’ampleur ces dernières années avec le développement de l’agriculture biologique, et avec des ventes réalisées à l’échelle nationale. On estime la surface départementale à une cinquantaine d’hectares pour une trentaine de producteurs.

Une quinzaine de producteurs de courges apportent leur production sur le marché de gros.


Les variétés :

  • Courge MusquĂ©e de Provence (Cucurbita moschata) : les fruits sont cĂ´telĂ©s beige Ă  orange d’un poids moyen de 4 Ă  6 kg.

  • Potiron rouge vif d’Etampes (Cucurbita maxima) : courge originaire de la ville d’Etampes dans l’Essonne, les fruits sont orangĂ©s rouge vif, d’un poids moyen de 8 Ă  10 kg.

(Consultez la fiche produit sur le site de l’Aprifel : description, composition, allégations)


  • Butternut (Cucurbita moschata) : les fruits, en forme de poire allongĂ©e ou de cacahuète, sont de couleur beige et Ă  la chair orangĂ©e fondante. Ils sont d’un poids moyen de 600 g Ă  2 kg.

  • Potimarron (Cucurbita maxima) : les fruits de taille moyenne, de 1 Ă  1.5 kg, en forme de figue, sont de couleur orange vif, la chair du fruit est jaune crème.

(Consultez la fiche produit sur le site de l’Aprifel : description, composition, allégations)


  • Courge spaghetti, Courge Longue de Nice et Pâtisson (Cucurbita pepo)

- Courge spaghetti : le fruit est de forme ovoĂŻde jaune, la chair est filandreuse ressemblant Ă  des spaghettis.

- Courge Longue de Nice : la courge est longue et fine, semblable Ă  une courgette.

- Pâtisson : courge de forme aplatie côtelée à la peau blanche, jaune ou orangée et à la chair blanche.

Retrouver les courges sur le catalogue du marché de gros de Perpignan.

Marché de gros Perpignan Méditerranée Métropole